Que faire si il réclame ses parents ?

Que vous soyez une nounou, un parent proche, un auxiliaire de crèche ou tout simplement garde d’enfants aux services ponctuels à qui incombe la garde d’enfant, il se peut que vous soyez confronté aux demandes incessantes des enfants. Il est dans leur nature de demander puisqu’ils ne sont pas encore tout à fait autonomes. Pourtant lorsqu’ils réclament leur parent il s’agit d’un autre dilemme.

Angoisse de la séparation

Les enfants sont beaucoup moins à l’aise avec d’autres personnes que leurs parents c’est connus. Toutefois il existe des périodes où cet inconfort se fait plus sentir. La cause ? L’angoisse de la séparation. Cette phase correspond à la réalisation de l’enfant qu’il est un être unique à part entière, donc dissociable de ses parents. Puisqu’il réalise qu’il est potentiellement autonome, il a peur de perdre ses parents et de l’abandon de ces derniers. De ce fait lorsqu’il est confié à d’autres personnes il boude, réclame et fait tout pour retourner vers sa cellule familiale. Si ce comportement apparaît vers les 8 mois, il ne faut pas oublier de l’angoisse de la séparation est une phase cyclique qui peut réapparaître souvent jusqu’à 6 ans.

Rassurez-le avec un dialogue

En tant que personne tierce à la famille ou individu qui ne fréquente pas souvent l’enfant, un malaise pourrait se faire sentir et serra source de frustration autant pour vous que l’enfant. Les moments les plus propices aux crises sont le coucher et les repas, puisque l’enfant considère que ce sont des rituels de famille. Pour en revenir à la peur du rejet, si l’enfant demande ses parents parlez-lui calmement. Rassurez-le en lui disant que ses parents reviendront bientôt, mais doivent travailler pour le moment, mais qu’ils pensent très fort à lui. Puisque la notion du temps n’est pas perçue de la même manière par les adultes et les enfants : prenez des marqueurs de temps qu’il pourra comprendre. Par exemple dîtes lui : « Ton Papa et ta maman reviendront quand tu auras fini ton repas et que tu te réveilleras de ta sieste »

Derniers recours : céder au caprice

Si vous êtes un nouveau venu dans l’entourage de l’enfant – surtout s’il est en bas âge —, la transition peut prendre beaucoup de temps. Les parents devraient alors préparer leurs enfants au préalable à cette séparation. Si les demandes persistent et que l’enfant devient ingérable, passez un appel aux parents puis passez le téléphone pour qu’ils puissent calmer le petit. Une séance en facetime serrait encore mieux puisqu’il pourra voir ses parents. Si la situation devient réellement insoutenable et que vous n’avez plus de recours, demandez à un des parents de prendre du temps en pause déjeuner pour que vous puissiez lui apporter son enfant le temps de le tranquilliser.

Comment lui expliquer ce qu’est un cauchemar en calmant ses angoisses ?
Pour les petits, l’importance du rituel « lire une histoire »