Est-il possible de choisir le sexe de l’enfant ?

Choisir le sexe de l'enfant

De nombreux parents souhaitent posséder une influence sur le sexe de leur progéniture. De nos jours, il existe des méthodes naturelles et cliniques pour aider les intéressés dans leur décision. Est-il réellement possible de sélectionner le sexe de l’enfant ? La réponse est oui. Découvrez les différentes approches pour choisir le sexe de son bébé et ce que dit la loi.

Les méthodes en clinique

La procréation médicalement assistée (PMA) permet de tomber enceinte facilement et de choisir le sexe de son enfant. Diagnostic préimplantatoire, tri des spermatozoïdes… les techniques ne manquent pas. Toutefois, il convient de noter que ces méthodes ne sont autorisées en France que sous certaines conditions, comme le souligne le site mybubelly.

Lorsque les parents sont susceptibles de transmettre une maladie génétique grave à leur progéniture, ils peuvent procéder à un avortement sélectif. Il s’agit de déterminer le sexe de l’enfant et de procéder à une interruption volontaire de grossesse si le genre du bébé présente un risque. Cette méthode est critiquée par de nombreux observateurs et experts en raison de son manque d’éthique.

Les méthodes naturelles

La méthode naturelle pour avoir un bébé rapidement est aussi celle qui détermine le sexe de l’enfant. Il s’agit d’identifier la période d’ovulation de la femme. Ensuite, pour avoir un garçon, le couple doit avoir des rapports sexuels le jour le plus proche de l’ovulation. Sinon, il s’agira d’une fille. Pour augmenter les chances et obtenir une bonne concentration de sperme, les spécialistes recommandent en tout cas de s’abstenir avant les dates qui sont favorables. Cette solution exige que la femme ait un cycle d’ovulation régulier.

Le choix du sexe de son bébé peut également être le fruit d’un régime alimentaire mis en place plusieurs mois à l’avance. Par conséquent, pour avoir un garçon, la mère doit avoir une préférence pour la viande, la charcuterie ou les féculents. Pour une petite fille, la mère doit donner la priorité aux produits laitiers, à la viande blanche ou aux légumes.

L’influence du stress

Pour le commun des mortels, le stress exerce un impact négatif sur le corps humain, en particulier sur les femmes enceintes. Ces dernières années, des recherches ont été menées pour analyser son impact sur la gestation. Les études menées par des chercheurs anglo-saxons ont montré que cet état a un pouvoir sur le sexe de l’enfant. Les personnes sujettes à une pression physique ou psychologique, pendant la grossesse, ont plus de chances d’avoir une fille. En effet, l’individu libère du cortisol. L’hydro-cortisone a, dans 75 % des cas, un impact sur le genre de l’enfant. Ainsi, le cortisol, une hormone du stress, empêcherait l’embryon mâle de s’attacher à la paroi de l’utérus. En d’autres termes, pour avoir une fille, la mère doit être un peu stressée. Attention toutefois, un taux d’alpha-amylase, une autre hormone de stress, élevé ne permet pas de tomber enceinte rapidement.

Cependant, qu’il s’agisse d’un enfant du sexe masculin ou féminin, ce qui est important, c’est que la maman et le papa soient tous deux détendus pendant toute la période.

Quel cartable choisir pour un écolier CE2 ?
Fournitures scolaires en ligne : quels avantages ?