Tout savoir sur le sommeil, de 0 à 18 ans

Le sommeil est indispensable au bon fonctionnement de tout être humain. Si au cours de notre vie les besoins de sommeil évoluent, ces changements bouleversent parfois les habitudes des individus. Le sommeil des enfants doit être surveillé de près par les parents pour qu’ils puissent grandir et rester en santé. Le manque et l’excès de repos est dangereux pour la santé il faut alors suivre un quota précis en fonction de l’âge.

L’importance du repos

Le sommeil est essentiel au bon développement d’un enfant, mais pas seulement. Une quantité de sommeil de qualité est aussi un facteur important pour la santé. Pour un enfant il est d’autant plus indispensable puisque durant la phase profonde du sommeil les hormones de croissance se libèrent. Durant cette même phase connue sous le nom de sommeil réparateur, le système immunitaire se renforce également. Pourtant atteindre cet état d’inconscience ne se fait pas facilement et nécessite le passage par d’autres phases du sommeil qui durent en moyenne 90 minutes chacune, sans compter le moment d’endormissement. Telle est la raison pour laquelle les heures de sommeil des enfants ne doivent jamais venir à manquer.

Conditions pour bien dormir

Le saviez-vous ? Selon une étude, depuis une décennie les enfants à partir de 3 ans réduiraient leur sommeil de 10 minutes par nuit. Cela s’explique par un retardement « progressif » du coucher… Et se traduit par des difficultés au réveil. Afin d’éviter cela, les parents devraient prendre quelques précautions. Enfant ou adultes, devraient éviter les écrans 30 minutes avant le coucher, exit les films du soir avant de dormir. Les petites histoires du soir qui aident l'enfant à s'endormir sereinement devraient alors se lire au bon vieux format papier et non sur liseuse. Si jamais vous avez un ado qui a des troubles du sommeil, évitez les somnifères autant que possible.

Les besoins selon les âges

Toute personne qui a la garde d’enfants devrait connaitre les besoins en termes de sommeil par jour selon la tranche d’âge. Plus les enfants sont jeunes plus ils ont besoin de repos. Voici une estimation du nombre d'heures de sommeil nécessaires pour chaque groupe d'âge :
  • 0 à 2 mois : 16 à 18 heures par jour
  • 2 à 6 mois : 14 à 16 heures par jour
  • 6 à 12 mois : 13 à 15 heures par jour
  • 1 à 3 ans : 12 à 14 heures par jour
  • 3 à 6 ans : 10 à 12 heures par jour
  • 6 à 18 ans : 9 à 11 heures par jour
Il est important de noter que ces chiffres sont des estimations et que les besoins en sommeil peuvent varier d'un enfant à l'autre. Les troubles du sommeil sont également fréquents chez les enfants, avec environ 25 à 30% des enfants de moins de 6 ans touchés.

Les rythmes circadiens

Les rythmes circadiens sont des rythmes biologiques qui se caractérisent par l'adaptation de notre physiologie à l'alternance jour/nuit, permettant d'anticiper les signaux prédictibles de notre environnement. Ces rythmes sont générés par une horloge moléculaire présente au sein de chacune de nos cellules, qui est chaque jour ré-entraînée grâce à la lumière qui module l’activité de notre horloge. Le rythme circadien est adapté ou calibré à l'alternance jour/nuit régnant sur terre étant donné la rotation de celle-ci autour de son axe toutes les 24 heures. Le rythme de sommeil des enfants peut rapidement être perturbé par un environnement non propice ou par des habitudes de vie inadéquates. Les perturbations peuvent entraîner des troubles du sommeil, des difficultés d'endormissement, des réveils nocturnes, des cauchemars, des somnambulismes, etc. . Le sommeil des enfants évolue avec l'âge.
  • A partir de 2 ans, le sommeil de nuit, qui était fragmenté, va se consolider progressivement ; les éveils nocturnes seront moins fréquents.
  • Le sommeil devient principalement nocturne entre 3 et 6 ans suivant les enfants. Il s’organise en cycles de sommeil dont la durée varie en fonction de l’âge.
  • Vers l’âge de 5 ans, un enfant fait 6 à 7 cycles de sommeil au cours de la nuit. L’enfant s’endort en sommeil lent.
  • Entre 2 et 6 ans, le temps d’apparition du sommeil paradoxal s’allonge, passant de 1 à 2 heures à 4 à 5 heures.

Les phases du sommeil

Le sommeil est constitué de plusieurs cycles successifs, chacun durant environ 90 minutes et composé de trois principales phases :
  • Le sommeil léger (stade N1), aussi assimilé au stade premier du sommeil lent ;
  • Le sommeil lent (stade N2) ;
  • Le sommeil profond (stade N3).
Ces phases sont également appelées sommeil non-REM (NREM). Il existe également une quatrième phase appelée sommeil paradoxal ou REM (Rapid Eye Movement)

Le sommeil lent

Le sommeil lent est lui-même divisé en deux phases :
  • le sommeil lent léger (stade N1),
  • le sommeil lent intermédiaire (stade N2)
Sommeil lent léger
Le sommeil lent léger est la première phase du sommeil, qui dure environ 5 à 10 minutes. C'est le moment où l'on s'endort, les yeux se ferment et la respiration ralentit. Durant cette phase, on peut ressentir des soubresauts ou avoir la sensation de tomber.
Sommeil lent intermédiaire
Le sommeil lent intermédiaire est la phase la plus longue du sommeil, qui dure environ 50% du temps total de sommeil. Durant cette phase, le corps se repose et la température corporelle diminue.

Sommeil paradoxal ou sommeil lent profond

Le sommeil lent profond est la phase la plus réparatrice du sommeil, qui dure environ 20 à 25% du temps total de sommeil. Durant cette phase, le corps se régénère et se répare. Le sommeil paradoxal est la dernière phase du sommeil, qui dure environ 20% du temps total de sommeil. Durant cette phase, le cerveau est très actif, mais les muscles sont complètement relâchés. C'est la phase où l'on rêve le plus. Le sommeil paradoxal est important pour la consolidation de la mémoire et pour la régulation des émotions.

Combien de temps dure un cycle de sommeil ?

Le sommeil est constitué de plusieurs cycles de sommeil successifs, qui durent environ 90 à 120 minutes chacun. Chaque cycle est composé de plusieurs phases, qui sont les mêmes pour chaque cycle.

Pourquoi le sommeil est important ?

Le sommeil est essentiel pour maintenir un bon état de santé physique et mentale. Il permet à notre corps de récupérer et d'accumuler l'énergie nécessaire pour affronter la journée à venir. Il aide également à réguler nos émotions et à maintenir notre immunité. Le manque de sommeil peut avoir des conséquences négatives sur notre santé physique et mentale.

Qu'est-ce qu'une dette de sommeil ?

Une dette de sommeil est le terme utilisé pour décrire le manque de sommeil accumulé par les personnes qui ne récupèrent pas assez chaque nuit. Cela peut être dû à des habitudes de sommeil irrégulières ou à des perturbations du sommeil, et peut avoir un impact négatif sur la santé physique et mentale.

Qu'est-ce que la pression de sommeil ?

La pression de sommeil est la sensation de fatigue physique et mentale que l’on ressent lorsque l’on a besoin de dormir. Elle est influencée par le temps depuis le dernier sommeil, le temps écoulé depuis le dernier repas et l’activité mentale et physique de la journée. Elle augmente au cours de la journée et diminue après une bonne nuit de sommeil.

Sommeil et santé : quels sont les risques d'un manque de sommeil ?

Un manque de sommeil chronique peut avoir des conséquences négatives sur la santé, notamment sur le système immunitaire, le système cardio-vasculaire, le métabolisme et la cognition. Il peut également entraîner une fatigue chronique, une baisse de productivité et une mauvaise humeur.

Qu'est-ce qu'un mauvais sommeil ?

Un mauvais sommeil est caractérisé par :
  • des difficultés à s'endormir
  • des réveils nocturnes fréquents
  • des réveils précoces le matin.
Les personnes présentant un mauvais sommeil peuvent également éprouver des symptômes tels que la fatigue, l'irritabilité et une baisse de concentration. Cela peut avoir un impact négatif sur la santé physique et mentale.

Troubles du sommeil de l'enfant

Les troubles du sommeil chez l'enfant sont fréquents et peuvent perturber la vie quotidienne. Les différents types de troubles du sommeil chez l'enfant sont :
  • les insomnies
  • les hypersomnies
  • les parasomnies.

Insomnie

L'insomnie correspond à des anomalies de l'installation, de la durée et de la qualité du sommeil, et elle touche 25 à 50 % des enfants de moins de 5 ans.

Hypersomnie

Les hypersomnies se caractérisent par un sommeil excessif.

Parasomnies

Les parasomnies sont des comportements anormaux qui se produisent pendant le sommeil, tels que le somnambulisme, les terreurs nocturnes, les cauchemars, etc. Les troubles du sommeil chez l'enfant peuvent être causés par divers facteurs, tels que l'anxiété, le stress, les changements dans la routine de sommeil, les problèmes de santé, etc.  Les parents peuvent aider leur enfant à mieux dormir en établissant une routine de sommeil régulière, en créant un environnement de sommeil confortable et calme, en évitant les activités stimulantes avant le coucher, en limitant la consommation de sucre et de caféine, etc. Si les troubles du sommeil de l'enfant persistent malgré les mesures préventives, il est recommandé de consulter un médecin. Le traitement des troubles du sommeil chez l'enfant dépend de la cause sous-jacente et peut inclure des médicaments, une thérapie comportementale, une thérapie familiale, etc. Il est important de traiter les troubles du sommeil chez l'enfant car ils peuvent affecter la croissance, le développement et le comportement de l'enfant.

Les hormones du sommeil

La mélatonine est l'hormone principale du sommeil[1][2][3][4]. Elle est produite par la glande pinéale, située à l'arrière de l'hypothalamus, en situation d'obscurité, en début de nuit[1][2][4]. La mélatonine régule les rythmes chronobiologiques et induit le sommeil[2]. Sa sécrétion atteint un pic entre 2 et 4 heures du matin, puis commence à baisser dans la deuxième partie de la nuit pour préparer le réveil[3].Outre la mélatonine, d'autres hormones peuvent être en cause dans l'identification des troubles du sommeil[3]. Les œstrogènes, par exemple, peuvent affecter le sommeil chez les femmes[3]. L'insuline, une hormone produite par le pancréas, peut également affecter le sommeil[3].La mélatonine est souvent utilisée comme traitement pour les troubles du sommeil[4]. Elle est disponible sous forme de complément alimentaire, mais il est important de noter que la réglementation de ces produits varie selon les pays[4]. En France, la mélatonine est considérée comme un médicament et ne peut être vendue que sur ordonnance[4].Il est important de noter que la mélatonine peut avoir des effets secondaires, tels que des maux de tête, des nausées et des étourdissements[4]. Elle peut également interagir avec certains médicaments, tels que les anticoagulants et les contraceptifs oraux[4]. Il est donc important de consulter un médecin avant de prendre de la mélatonine ou tout autre complément alimentaire pour le sommeil.      
Quelles sont les conséquences du manque de sommeil chez l’enfant ?
Que fait le coach du sommeil bébé ?

Plan du site