Comment gérer un caprice ou une crise pendant un repas ?

Le repas, celui du soir surtout, est un moment familial unique qui réunit parents et enfants dans la convivialité et la bonne humeur. Toutefois il y a ombre au tableau : votre enfant fait un caprice au beau milieu du souper. Il boude, fait une crise de nerfs et contredit tout ce que vous lui dîtes de faire. Aux parents désorientés face à un tel comportement voici quelques conseils pour gérer ces accès de rébellion.

Ne pas se laisser entraîner dans le conflit

N’allez surtout pas dans son sens : ne vous laisser pas entrainer dans un conflit qui rendrait l’heure de manger encore plus contrariante. Il faut savoir avant tout savoir que c’est une phase qui rend votre enfant quelque peu provocateur. En effet, il commence à réaliser qu’il est une personne à part entière dissociable de ces parents. Cette maturité psychique nouvellement acquise le pousse à tester la limite de ceux qui l’entourent. Le repas étant une occasion propice pour exprimer l’autorité qu’il possède, puisque c’est un moment important. Il est vrai que les parents accordent à l’alimentation de leur enfant une place essentielle. Pourtant leur refus de certains aliments ne devrait jamais justifier une double part de dessert.

L’isolement pour mieux manger

S’alarmer et accourir  pour lui cuisiner ce qu’il aime ne résoudra aucunement le problème et accordera, au contraire, à votre enfant plus de pouvoir qu’il n’en a. armez-vous de patience et expliquez-lui calmement que le repas est un moment collectif où tout le monde devrait manger. Faites-lui comprendre que s’il n’en a pas envie il a le droit de ne pas manger, mais il devra attendre le prochain repas sans déranger les autres. Ne cédez surtout pas en proposant une collation avec des sucreries. Si les crises persistent, faites le manger sans le reste de la famille, tout en lui signifiant que ce n’est pas une punition ni un rejet. Soyez patient et laissez-le piquer sa colère sans modifier significativement votre attitude. Ne marchandez pas et ne le récompensez pas d’une manière ou d’une autre s’il lui arrive de manger.

L’apprêter avant le repas

L’origine d’une crise est peut-être l’interruption intempestive d’un jeu dans lequel votre enfant était très immergé. Le fils de ces pensées et de son imagination est coupé et il rejettera alors sa frustration sur le repas. Si vous avez la garde d’enfant sans être un parent, suivez les habitudes alimentaires de la famille et surtout prévenez l’enfant quelques minutes avant de manger. Réitérer les avertissements pour qu’il puisse se préparer à arrêter de jouer et se reconnecter avec la réalité.

Les enfants ne mangent pas assez : que faire ?
Comment leur faire aimer les légumes ?